Un lapin dans la chaussette…

(Voici un extrait d’une histoire en cours d’écriture, ça vous dit d’en lire plus? Des remarques, des suggestions? N’hésitez pas à me donner votre avis).

 

Retour de vacances de la Toussaint. C’est étrange comme un lieu, des personnes semblent complètement différentes après un drame. Pour eux, rien n’a changé ; Pour moi, rien n’est pareil. La tête dans la capuche, je n’ai envie de voir, de ne parler, de ne frôler personne. So just leave me alone, comme qui dirait…..

En ce Lundi de novembre, le lycée est froid et humide. Il n’a pas dû être chauffé pendant les vacances. C’est un vieux lycée, en pierre, qui date du 19 e siècle. D’habitude, je l’aime bien. J’ai même un couloir préféré. Un couloir dont le plancher est en bois. Les salles de classe, hautes et grandes donnent dessus. Si bien que lorsqu’on arrive en retard, il n’est pas rare de voir quelques têtes faire du jumping, pour repérer sa classe.

De l’autre côté du couloir, face aux fenêtres, se trouvent des grands casiers en bois, dans lesquels sont rangées des cartes de géographie obsolètes. C’est ce que j’aime dans ce couloir : le contraste d’une odeur de bois, de poussière qui côtoie le bruit désuet des chaussures high tech des fashionistas, sur ce sol d’un autre temps.

Mais aujourd’hui, le charme de mon lycée ne fait pas effet. Au plus profond de moi, j’ai froid. Je suis vide, engourdie et tout m’est égal.

Je déambule comme dans du coton dans ce couloir et rien ne m’atteint…. Rien ne m’attend. Je veux qu’on me laisse tranquille, avec ma peine. Qui peut comprendre ? Comment supporter l’abrutie qui osera se plaindre devant moi du sort que lui réserve ses parents. Mon pauvre chéri ! T’es privé de sortie ? Ton père s’est fâché ? Que la vie est cruelle !! Je donnerai beaucoup moi, pour être à nouveau fâché par mon père. Bref…

 

De rage, j’envoie un grand coup de pied dans les portes battantes et j’arrive devant la salle d’histoire-géo, d’une humeur exécrable. Cathy et Emy sont regroupées avec d’autres filles autour du cahier de texte. Elles m’aperçoivent :

  • – T’es au courant ? Paraît qu’ il y a un nouveau dans la classe.
  • – Et vu sa tof, il est trop beau, le mec.

J’en ai rien à foutre !! Est ce que je peux décemment le dire à voix haute? … Vaux mieux pas, sinon, je vais vraiment faire le vide autour de moi….Mais bordel, j’en ai strictement rien à foutre d’un putain de beau gosse. C’est, à l’heure actuelle, le dernier de mes soucis !!! C’est pour ce genre de trucs que je n’avais vraiment pas envie de revenir.

Je sens ma mâchoire se crisper et mes poings se serrer très fort dans mes poches. Je rentre ma colère, j’ai suffisamment de problème comme ça et pas assez d’énergie à gaspiller pour des broutilles pareilles.

Je rentre dans la classe et m’installe à ma place habituelle, presque au fond, sur la gauche. Le plus loin possible du prof – que je ne déteste pas- mais dont je fuis le regard et les questions. Emy arrive. Je vois qu’elle est vexée par mon mutisme et mon manque de curiosité. Diplomate, elle s’installe à mes côtés, en silence.

Mr Ramirez, entre, suivit des derniers récalcitrants. Et les 3 prochaines heures s’annoncent longues…très longues.

 

Finalement, je l’ai vue cette photo. Ça c’est passé, bien malgré moi, quand Mr Ramirez, nous a distribué un trombinoscope, pour mettre en place nos binômes d’exposé. Caleb. Caleb Colt. Quel nom ! J’avoue, ça claque !

Quand mes yeux se sont posés sur son photomaton en noir et blanc, malgré la mauvaise qualité de la photocopie, malgré mon humeur outrenoir, mon cœur a fait un bond. D’une manière inexpliquée, j’ai senti qu’il allait se passer quelque chose. Que d’une façon ou d’une autre, Caleb Colt allait compter dans ma vie.

Même si en ce premier jour de rentrée, Caleb Colt ne s’est pas montré.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s