D.I.M.I.L.Y: Did I Mention I Love You ?

Le cuir chaud d’une Lexus noire colle aux cuisses, les palmiers défilent et l’eau se confond avec l’horizon. Le vent décoiffe les cheveux et les pensées d’Eden…

Eden, 16 ans, parents divorcés, jolie fille qui s’ignore, part à la découverte de sa nouvelle belle famille.

Anxieuse et pas franchement ravie de retrouver ce père qui l’a ignoré pendant 3 ans.

Anxieuse et moyennement ravie d’apprendre qu’elle a 3 demi-frères par alliance, âgés de 11, 14 et 17 ans…. (Yummy !!!)

Ok, Ok !!! Le sujet des demi-frères/ sœurs par alliance qui s’attirent et se repoussent a été traités de nombreuses fois (Mélanie et les 7 frères mcGowan de Kate Brian, Dans de beaux draps de Marie Colot). Sûrement parce que l’amour interdit de l’inceste par alliance permet d’explorer des situations cocasses (se cacher des autres), délicates (la mauvaise conscience par rapport à la famille recomposée, le jugement des autres)mais surtout sulfureuses. Et l’alchimie entre Eden et Tyler son bad boy de « demi-frère » est palpable tout au long de ce premier tome.

 

Au-delà de la romance autour de cet amour interdit, cette histoire est le moyen de se questionner sur la famille : qu’est ce qui fait une famille. Les liens du sang ? Du cœur ? Comment peut-on considérer un mec qui a le même âge et qui génétiquement parlant est un parfait inconnu comme son frère alors qu’il y a 3 semaines on ne le connaissait pas et surtout alors qu’il est une grosse bombasse qu’on rêve d’embrasser ?

 

La lecture est facile, agréable. On est très vite embarqué dans la vie d’Eden, de Tyler et de leurs amis. L’histoire rythmée, rebondit parfois avec humour (ce qui je trouve est plutôt positif dans ce type d’histoire afin d’éviter le pathos).

Cependant, j’ai une petite réserve concernant une révélation sur Tyler. Ce thème, qui a l’air central puisqu’il explique le comportement d’un des héros est pour l’instant traité à la va vite, sans profondeur. Mais cela sera peut-être plus développé dans le tome suivant.

Grosse réserve aussi, concernant l’épilogue qui nous projette 10 mois plus tard. 10 mois passés sous silence et pas les moins importants de l’histoire. Bizarre, peut être que ça s’éclaircira dans le Tome 2 et 3…

En Conclusion : une lecture sympathique, pas prise de tête, qui fonctionne. Des personnages attachants et une ambiance californienne, qui donne envie de soleil.

DIMILI d’Estelle Maskane

16€90 chez PocketJeunesse

Les tomes 2 et 3 sortiront en mai et novembre 2016

Publicités

6 réflexions sur “D.I.M.I.L.Y: Did I Mention I Love You ?

  1. La couverture me bloquait totalement, bizarrement, alors que je ne savais même pas de quoi parlait le livre.
    Je pense que ce serait probablement trop « adolescent » pour moi, mais à voir quand les autres tomes seront sortis…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s